LE MARIAGE - COMMENT S'ORGANISER :

LES ETAPES PAS A PAS
Faire la liste des invités, réserver la salle, choisir sa robe, les alliances, voir le rabbin
un vrai parcours du combattant vous attend !!!

J - 9 a 6 mois : 

- Définir la date du mariage religieux selon le calendrier juif et contactez la personne qui s'occupe des cours de préparation au mariage et du mikvé,
- La Salle, il faut souvent réserver de 6 mois à un an à l'avance.
- Le Traiteur,
- L'animation musicale, si importante,
- Le photographe,
- Liste des invités, et quand vous l'aurez fini offrez vous un restaurant vous l'aurez bien mérité!
- S'intéresser au voyage de noces, surfez!

J -5 mois : 
 
- Commander sa robe de mariée, un des moments magique...
- Déposer sa liste de mariage,J -4 mois :  - Publication des bans à la mairie ,
- Visite prénuptiale chez votre médecin,
- Définir votre contrat de mariage,
- Choisir vos alliances,
- Pensez à vos témoins,
- Décoration florale,
- Choix de vos dragées et de vos faire parts

J -2 mois :  


- Déposer votre dossier complet à la mairie,
- Poster vos faire parts,
- Choisir le costume de monsieur,
- Faire des essais de coiffure,
- Achats des cadeaux du hennéJ -15 jours : - choisir votre bouquet de mariée ,
- Essais de votre robe et accessoires,
- S'occuper de sa nuit de noces,
- Aller chercher ses alliances,
- Plan des tables pour vos invités

J- 8 jours : J- reposer vous ! Jour J
Mazal Tov!

LE MARIAGE JUIF :

Ainsi, tu m'es consacrée par cet anneau comme l'exige la Loi de Moïse et d'Israël. Le Hatan (le marié) et la Kala (la mariée), commencent leur vie de façon pure et intacte.
De nouvelles résolutions sont prises pour l'avenir...
Pour le judaïsme, le jour du mariage est un jour exceptionnel du point de vue spirituel :
c'est la remise des compteurs à zéro. Toutes les fautes sont annulées. Ainsi, cette journée est comparée à celle du jour de Yom Kippour, le jour du Grand pardon.

Le mariage juif n'existe qu'à partir d'une cérémonie précise.
Le mariage civil n'a aucun effet sur l'union du couple dans la Loi Juive.
Mais en France ce dernier a toujours lieu avant le mariage religieux ! Certaines personnes célébreront le hénné quelques jours avant le mariage a la synagogue. On retrouve surtout la coutume du henné dans les mariages séfarades traditionnels.
Moins dans les mariages orthodoxes séfarades essentiellement parce qu'on n'en retrouve pas de traces dans les récits bibliques.
Ainsi cette soirée sera lumière et douceur .............  
Quelles que soient vos coutumes et votre pays d'origine, si vous décidez d'organiser la soirée du henné, pensez à enlever le henné avant l'immersion dans le mikvé.
En effet La veille du mariage, la mariée se rend avec son entourage féminin au mikvé, au terme de ce bain rituel de purification elle reçoit une attestation indispensable à la célébration du mariage.
V LE GRAND JOUR...
Il est d'usage que le Hatan et la Kala ne se rencontrent pas durant la semaine précédant le mariage. Mais Le sabbat, précédant la cérémonie, les futurs époux se rendent à la synagogue pour obtenir la bénédiction divine sur leur foyer.
La cérémonie du mariage est célébrée sous la 'Houpa (le dais) ouverte de toute part, symbole du foyer que le couple doit construire et partager. C'est en souvenir de la tente d'Abraham et de Sarah, qui offraient l'hospitalité aux amis et aux membres de la famille sans aucune restriction.
Le jour du mariage les mariés se doivent de jêuner depuis l'aube jusqu'à la fin de sa célébration .............
Le mariage s'effectue devant un large public mais il suffit qu'il y ait deux témoins Juifs Cachers masculins (pratiquants la Loi juive), et n'appartenant aucunement à la famille des mariés pour être valable.
Pendant la cérémonie, le rabbin récite les deux bénédictions de Eroussin devant une coupe de vin que les fiancés vont boire, il lit ensuite le contrat de mariage puis le chant des Sept bénédiction devant une autre coupe de vin.
Un verre est alors cassé afin de rappeler la destruction du temple de Jérusalem et la fragilité du bonheur humain.
Ainsi pendant la cérémonie du mariage le marié donne à la mariée, en même temps que l'anneau, un document par lequel il s'engage à la respecter et à l'entretenir ; ce document est le contrat de mariage que l'on appelle ketouba (l'acte de mariage) et qui est lue dans sa version araméenne originale.

Myriam Lancry